ÉCONOMIE

Pensions dans la construction : des syndicats conseillent à certains de se faire licencier

Pensions dans la construction : des syndicats conseillent à certains de se faire licencier

Les syndicats ont invité certains de leurs affiliés âgés d’au moins 56 ans à se faire licencier s’ils souhaitent profiter du système actuel de prépension. EdA

La FGTB-Construction a invité 7.000 de ses affiliés âgés d’au moins 56 ans à se faire licencier s’ils souhaitent profiter du système actuel de prépension, appelé à disparaître.

Même son de cloche à la CSC qui a «informé» ses membres via des tracts dans les entreprises, peut-on lire mardi dans la Dernière Heure.

Les salariés du secteur de la construction qui justifient d’une incapacité réduite de travail ou d’une carrière d’au moins 40 ans peuvent accéder à la préretraite à 56 ans, les autres à 58 ans (ou 60 depuis Di Rupo Ier). Mais selon l’accord gouvernemental de l’équipe Michel Ier: dès le 1 er janvier 2015, ce sera 58 ans pour les premiers (et 60 ans en 2017) et 62 ans pour les seconds.

Les travailleurs qui sont mis en préavis au plus tard le 30 octobre peuvent toutefois encore faire appel aux conditions actuelles. D’où l’inhabituel conseil des syndicats.

«Cet appel est vraiment déplorable», selon la Confédération de la Construction, qui met en garde contre un recours massif à de la main-d’œuvre étrangère alors que le secteur souffre déjà de la concurrence déloyale de l’étranger.