TENNIS - Tournoi de Bâle

David Goffin très à… l’ace

David Goffin très à… l’ace

Après avoir fait l’impasse sur Vienne, Goffina repris sa belle série hier soir. BELGA

Le Liégeois s’est qualifié pourle deuxième tourdu tournoi suisse en claquant 15 aces face à l’Autrichien Thiem.

David Goffin (ATP 27) a repris sa belle série: le Liégeois s’est qualifié hier pour le 2e tour du tournoi de Bâle, en dominant pour la 4e fois cette année le jeune et prometteur Autrichien Dominic Thiem (ATP 38/21 ans). Contrairement à la finale disputée à Kitzbühel où le N.1 belge avait dû batailler trois sets pour décrocher son premier titre sur le circuit ATP, il a cette fois maté Thiem en deux sets, assez contrastés: 7-6 (7/4), 6-3.

Lors de la manche initiale, la décision s’est faite dans le jeu décisif, alors qu’aucun des deux protagonistes n’était parvenu à se procurer la moindre balle de break. Dans le tie-break, remporté 7-4, David Goffin s’est montré très conquérant, prouvant une nouvelle fois ses énormes progrès en terme de maîtrise des moments cruciaux. C’est sur un ace qu’il a empoché le set, avant de connaître son seul moment de flottement de la partie en perdant d’entrée son jeu de service dans la 2e manche.

Mais Goffin s’est directement remis en selle, en prenant deux fois d’affilée la mise en jeu de l’Autrichien. C’est en claquant son 15e (!) ace de la soirée que le Liégeois s’est qualifié pour le 2e tour où il rencontrera le vainqueur du duel entre le Croate Dodig (ATP 86) et le Suisse Chiudinelli (ATP 178). En cas de nouveau succès, il pourrait se mesurer en quart de finale au Canadien Raonic (ATP 9), en quête de précieux points pour se qualifier pour le Masters.

Nadal aussi s’impose

Par ailleurs, Rafael Nadal a également réussi son entrée à Bâle, où il s’aligne pour la première fois depuis dix ans. L’Espagnol a pris le meilleur sur le qualifié italien Bolelli (6-2, 6-2). Il affrontera un Français au deuxième tour, Herbert ou Roger-Vasselin. La veille, le N.2 mondial avait fait part de ses doutes. «Je ne me suis ni assez bien ni suffisamment entraîné. En plus, la compétition vous fait monter l’adrénaline, le cœur bat plus vite. Alors, je suis un peu effrayé par la réaction de mon corps», avait déclaré Nadal, traité aux antibiotiques la semaine passée à Shanghai, ce qui retarde de quelques semaines son opération à l’appendicite.