Une baisse de l’utilisation de la voiture a été constatée parmi les travailleurs qui se déplacent vers la Région de Bruxelles-Capitale, ressort-il de chiffres du Bureau fédéral du Plan.

Au total, 48% de leurs déplacements domicile-travail vers la capitale sont effectués en voiture, contre 57% au début des années 2000. À l’inverse, le nombre total de kilomètres parcourus par des véhicules particuliers continue d’augmenter en Belgique.

«Pour les déplacements vers les lieux de travail situés à Bruxelles, la position dominante de la voiture s’est amenuisée au profit des transports en commun», indique le Bureau fédéral du Plan. En Flandre et en Wallonie, la voiture reste par contre le principal moyen de transport dans respectivement 75% et 85% des cas.

Outre les travailleurs, les étudiants recourent également moins à la voiture. L’utilisation de la voiture pour des déplacements quotidiens vers une école supérieure ou l’université a ainsi sensiblement baissé depuis le début des années 2000 dans les trois régions.

La plus forte baisse est enregistrée à Bruxelles où moins d’un étudiant sur dix se rend aux cours en voiture, contre 19% en Flandre et 31% en Wallonie. «Parmi les étudiants de l’enseignement supérieur, le transfert modal vers des modes de déplacement ‘doux’ét les transports publics est plus marqué et plus généralisé», estime le Bureau fédéral du Plan.