« Tout cela doit être négocié »

4 300 équivalents temps plein à l’horizon 2016? « Nous l’avons lu, mais nous n’en avons pas encore été officiellement informés», signalent Philippe Samek et Geert Haverbeek, permanents CNE et Setca en charge du dossier Belfius.

«Nous allons consulter le personnel. Mais selon nous, cette réduction de l’emploi supplémentaire augmentera la charge de travail de façon insupportable», note Geert Haverbeek.

La négociation sur la partie variable du salaire doit elle aussi débuter, «mais le refrain est le même dans toutes les banques», signale Philippe Samek. Elle ne concernera pas le personnel des 85% d’agences franchisées du réseau Belfius, «mais elle s’y répercutera si Belfius module ses commissions aux franchisés en fonction de la satisfaction des clients», avance Geert Haverbeek. Le thème pourrait venir sur la table de la future commission paritaire pour ces réseaux franchisés. Une fois qu’elle sera mise sur pied.