Sous les jupes des filles

Les hommes avaient Les infidèles du duo Dujardin-Lellouche, les femmes ont désormais Sous les jupes des filles. De prime abord, l’intention d’Audrey Dana, dont c’est le premier film en tant que réalisatrice, était louable: dresser un portrait choral et contemporain de la femme, et au passage filer un paquet de premiers rôles à celles qui doivent souvent se contenter de jouer les pots de fleurs.

Une douce revanche faite de bons mots et d’un comique de situation parfois très drôle. Mais le meilleur est dans la bande-annonce. Pour le reste, ça ressemble surtout à un film à sketches qui manquerait de liant. Et d’un soupçon de scénario.

Belga