«Pauvre Dominique!» Le ton à la fois sincère et ironique, la sénatrice écolo Cécile Thibaut s’adresse ainsi à Dominique Offergeld, la Salmienne projetée à la tête du cabinet du ministre de la Mobilité Jacqueline Galant.

Ancienne administratrice de la SNCB et même conseillère générale du holding qui la chapeautait, Dominique Offergeld maîtrise parfaitement son sujet. Comment dès lors ne pas se réjouir de voir une Luxembourgeoise chef de cabinet du ministre de la Mobilité? Qui mieux qu’une des nôtres aura à cœur de défendre le rail en Luxembourg? Évidemment, les Luxembourgeois sont échaudés. Ils avaient fondé beaucoup d’espoirs lors de l’avènement du socialiste Jean-Pascal Labille, originaire de Muno, au poste de ministre de tutelle de la SNCB notamment. Illusions vite envolées. Chacun a en mémoire les propos révoltés de tous les élus luxembourgeois à l’annonce du plan SNCB, mais surtout des récentes déclarations rassurantes et sans équivoque des libéraux luxembourgeois, seul parti francophone à la table du Fédéral pour défendre la mobilité en zone rurale. Lors de la rentrée du MR en Luxembourg, les élus fédéraux et régionaux du parti ont montré les crocs. «Je serai la voix des zones rurales et du Luxembourg en particulier», a annoncé récemment le ministre Willy Borsus. Le temps de l’action est déjà arrivé. Les premières tendances après la déclaration gouvernementale laissent présager le pire. Le gouvernement fédéral prévoit une économie de plus de deux milliards sur le dos de la SNCB. « Impossible pour Dominique Offergeld de rencontrer les revendications du MR luxembourgeois», soupire Cécile Thibaut. Pour la sénatrice écolo, pareille économie signifie le retour de la catégorisation des lignes et l’abandon des entretiens pour les lignes C, la mise à mort d’un espoir de pas en arrière dans le plan SNCB. «De plus, la suppression du Go Pass gratuit pour les moins de 16 ans affectera déjà beaucoup plus nos jeunes», ajoute-t-elle.

Qu’on ne s’y trompe pas, en ligne de mire de son bazooka, c’est le MR luxembourgeois que la sénatrice écolo vise.

Jonathan Martin, secrétaire général adjoint des FDF, ne dit pas autre chose. Il rappelle les déclarations de Willy Borsus appelant de toutes ses forces l’arrêt du démantèlement du rail luxembourgeois. Les FDF du Luxembourg dénoncent le double discours des libéraux. «Le MR a renoncé au sauvetage du rail wallon», ponctue le Libramontois FDF.

On comprend mieux pourquoi Cécile Thibaut plaint Dominique Offergeld.