MUSIQUE

Louis Bertignac: «The Voice m’a fait beaucoup de bien»

Louis Bertignac: «The Voice m’a fait beaucoup de bien»

EdA

Juré dans les deux premières saisons de The Voice France, il a aussi assuré le service pour The Voice Kids et vient de signer pour une deuxième fournée en 2015.

L’émission lui a apporté une belle notoriété auprès d’une jeune génération qui n’a pas connu le groupe Téléphone. Mais Louis Bertignac raconte qu’il en a retiré bien plus au niveau personnel: «Au début, j’étais flippé devant les caméras. Dès que j’en voyais une pour une interview, je n’étais pas moi-même, ça m’angoissait, je changeais de personnalité. Même après 30 ans de carrière… Là, avec 8 caméras sur ma gueule tout le temps, ça m’a guéri, je suis à l’aise maintenant». Ca l’a aussi aidé à… trouver sa voix.

«J’ai longtemps cherché ma voix. Dans Téléphone, je ne chantais pas beaucoup. Et sur mes trois premiers albums, avec le recul, je me dis, «Mais qu’est-ce que c’est que cette voix!» J’essaie de chanter comme Robert Plant, alors que je n’ai pas du tout sa voix. Pour Longtemps, Carla (Bruni qui lui a écrit des chansons, NDLR), m’a convaincu que je n’étais pas fait pour gueuler, que j’avais une voix douce et grave. Sur Grizzly, Martin Meissonnier (qui a réalisé le disque, NDLR) disait «tu as une voix rock, éraillée, tu dois la salir». Le résultat ne me plaisait pas trop parce que ce n’était pas tout à fait moi. Le fait d’aider les autres dans The Voice m’a fait beaucoup de bien. Et avec tous ces ingrédients et The Voice, je commence à m’amuser à chanter autant que de jouer de la guitare».

Enfin, une autre fierté: avoir amené du rock sur TF1. «Au début on m’a dit, mais qu’est-ce que tu vas faire dans cette émission, t’es foutu, tu vas te «beyoncéniser». Mais moi j’avais l’espoir d’aller jouer du rock et ça a marché».