MONDE -

Quatre femmes, médecins et politiciennes, exécutées par l’Etat islamique

Quatre femmes, médecins et politiciennes, exécutées par l’Etat islamique

Les quatre femmes étaient médecins et politiciennes. AFP

Le groupe Etat islamique (EI) a exécuté ces derniers jours au moins quatre femmes, dont deux médecins et une politicienne, dans le nord de l’Irak

C’est ce qu’ont rapporté samedi des proches et défenseurs des droits de l’Homme.

A Mossoul, deuxième ville d’Irak, que l’EI a prise début juin, les djihadistes ont exécuté mercredi trois femmes, notamment deux médecins, a indiqué Hanaa Edwar, une militante des droits de l’Homme qui dirige l’association Al-Amal.

La mort des deux médecins a été confirmée par une source médicale à Mossoul qui les a identifiées comme étant Maha Sabhane et Lamia Ismaïl. La troisième victime, non identifiée, était diplômée en droit.

Le 5 octobre, les djihadistes ont également exécuté Imane Mohammed Younos, ancienne députée sunnite du Front turcoman d’Irak dans la ville de Tal Afar, à l’ouest de Mossoul vers la frontière syrienne.

«Ils l’ont prise de chez elle le mois dernier et ont appelé sa famille cette semaine pour leur annoncer qu’elle avait été exécutée», a dit Ali al-Bayati, qui dirige une fondation pour la défense des droits de la minorité turcomane. «Ils ont ensuite jeté son corps dans un puits aux abords de Tal Afar», a-t-il ajouté.