« 27 mineures mariées de force chaque minute »

L’Afrique et l’Asie sont deux continents où le phénomène est quotidien. EdA

Plan Belgique a lancé, à l’occasion de la Journée internationale de la fille, sa campagne de sensibilisation à la problématique des mariages d’enfants.

«Le phénomène est quasiment inexistant chez nous, mais ailleurs dans le monde, 27 mineures sont mariées de force chaque minute», dénonce l’association.

Une fausse cérémonie de mariage entre une fillette et un homme plus âgé a été organisée par l’association, samedi, au complexe commercial Médiacité à Liège. «L’objectif de cette action de lancement est de susciter la réaction du public face à un phénomène quotidien en Afrique et en Asie», a expliqué la responsable communication de Plan Belgique. «Dans le monde, une mineure est mariée de force toutes les deux secondes. C’est une réalité dramatique pour des millions de filles qui perdent ainsi tout espoir de scolarité et d’autonomie, et qui risquent leur vie lors de grossesses et d’accouchements précoces.»

«Les mariages d’enfants sont tout sauf une fatalité», poursuit l’association. «Chaque citoyen peut contribuer à faire reculer cette pratique. Pour moins de 1 euro par jour, le parrainage Plan permet par exemple à une fille de bénéficier d’un suivi et d’initiatives qui améliorent son éducation, sa santé et la protection de ses droits, y compris le droit de choisir quand et avec qui se marier.»

Une action a également été organisée à la gare de Gand, en présence du nouveau ministre de la Coopération au Développement, Alexander De Croo.

Dans une vidéo, l’actrice Marie Gillain, ambassadrice de Plan Belgique, appelle le public à s’investir dans ce combat en parrainant, comme elle, un enfant avec l’association.