The Script, le silence a du bon

On les avait crus perdus, mauvais Script. Après des débuts prometteurs mêlant pop et rap, la facilité les avait pris. Et voilà le quatrième album No Sound Without Silence et le trio revient plus irlandais que jamais avec un album bien pesé, de mélodies pop porteuses, parfois tapageuses (Paint The Town Green) et de balades entre violon et flûtes traditionnelles (Never Seen Anything, Quite Like You, Without Those Songs) pour pallier la banalité du premier single Superheroes.

La voix de Danny O’Donoghue a toujours ce petit truc qui fait tout. Pas déplaisant puisqu’on a connu pire.

Sony