article abonné offert

À Enghien, on comprend…

À Enghien, la mesure préconisée par le nouveau gouvernement fédéral n’inquiète pas. «Ici, 50% du personnel est bilingue et est en mesure de s’exprimer dans l’autre langue nationale, explique le capitaine Didier Leriche.