POLITIQUE

Région: le MR perd trois cadors

Région: le MR perd trois cadors

Willy Borsus quitte le Parlement wallon. Le MR perd son chef de file. BELGA

Certains les appelaient «la génération perdue du MR». Les Borsus, Jamar, Galant, Crucke ne seraient pas ministres wallons.

Leur tour était passé. Mais cette fois, ils y sont, dans le train fédéral. Sauf Jean-Luc Crucke, même s’il a été cité très longtemps parmi les ministrables.

Il continuera donc à animer de sa verve l’opposition libérale à la Région. Sans doute pas comme chef de groupe en remplacement de Borsus. Un gentleman agreement avec Pierre-Yves Jeholet laisserait la place à ce dernier. À moins bien sûr que Crucke, en dernière minute, déçu de ne pas monter au fédéral, ne revendique une compensation.

Pour Willy Borsus, Hervé Jamar et Jacqueline Galant en revanche, c’est une nomination presque inespérée qui leur tombe dessus. Il y a quelques mois encore, sans doute aucun d’entre eux ne s’imaginait ministre fédéral.

C’est pourtant chose faite aujourd’hui.

Ce faisant néanmoins, les trois cadors du MR à la Région wallonne laisse le groupe libéral quelque peu orphelin.

Borsus et Jamar étaient, en effet, deux têtes de pont incontournables, deux pièces majeures dont la connaissance des dossiers et les talents d’orateurs donnaient du fil à retordre à la majorité Olivier hier, au PS et cdH aujourd’hui. Sûr qu’André Antoine, notamment, du haut de son perchoir, regrettera le départ de deux de ses meilleurs ennemis (particulièrement Borsus).

Quant à Jacqueline Galant, la bouillante bourgmestre de Jurbise fraîchement élue, nul doute qu’elle aurait tapé dans la fourmilière. Même si, on le sait, le «grand conseil communal wallon» n’était pas forcément sa tasse de thé. On imagine dès lors son bonheur de monter à Bruxelles.

Cela dit le MR, s’il manquera désormais de «gueules», ne manquera pas forcément de talents. Peut-être même certains se révéleront-ils plus facilement maintenant que les chefs sont partis. Ce sera peut-être le cas de Patrick Lecerf, bourgmestre de Hamoir (suppléant de Borsus), Georges Louis Bouchez, échevin de Mons (suppléant de Galant) et Carine Lecomte (suppléante de Borsus) au Parlement wallon.