Dieu est grand, je suis toute petite

«C’est la première fois qu’on me confiait un rôle principal, avec des acteurs que j’adore. »

Coco avant Chanel

«Parce qu’il y a plein de Belges dedans, à commencer par Benoît! Et que c’était un personnage fascinant à incarner.»

Thérèse Desqueyroux

«Sentimentalement, c’est fort, parce que Claude Miller, qui m’a beaucoup appris, n’est plus là. Et que c’est un film intelligent, d’une finesse merveilleuse.»

De vrais mensonges

«Pierre Salvadori est un metteur en scène que j’adore. Et ce film, pourtant parti d’une idée géniale, n’avait pas eu de chance. Les festivals doivent offrir des secondes chances. »

Heremakono

Le «coup de cœur» du festival doit aussi choisir un film francophone dans lequel il n’apparaît pas. «J’ai de suite pensé au film d’Abderrhamane Sissako. Son cinéma, si délicat, est un trait d’union entre Nord et Sud.»