Technologie : pas au top

La Belgique n’a pas d’ordi mais du personnel. fotolia

Cela devient un peu plus sportif pour la Belgique, lorsqu’on aborde le volet «technologie». Entre autres? La communication entre les tribunaux et les parties (formulaires électroniques, suivis électroniques des affaires…).

Le rapport épingle des élèves à la pointe comme l’Autriche, le Portugal, Monaco… Mais aussi ceux qui «présentent un taux faible d’équipement informatique dans ce secteur» comme la Belgique, Chypre, l’Islande ou l’Ukraine.

Toujours au niveau technologie, quid des vidéoconférences? C’est plus répandu qu’on ne le pense. Exemple, en Irlande, «le juge est toujours dans la salle d’audience mais l’accusé peut être entendu par vidéoconférence depuis la prison.» Et les salles, pas toutes, sont équipées en conséquence.

En Estonie, selon le rapport: «Actuellement, dans tous les palais de justice et les prisons, il existe au moins un dispositif de vidéoconférence.»

Si on n’a pas nécessairement les ordinateurs ad hoc, on a le personnel. Il semble être présent en suffisance puisque le personnel attaché au ministère public place la Belgique dans le haut du panier: quatrième position avec 24 personnes pour 100 000 hab. La moyenne est de 14 personnes.