PEOPLE -

Le top people de la semaine : Stephen Collins, père modèle dans « Sept à la maison », soupçonné de pédophilie

Le top people de la semaine : Stephen Collins, père modèle dans « Sept à la maison », soupçonné de pédophilie

Père et révérend modèle dans la série «Sept à la maison», le comédien Stephen Collins a confessé des actes de pédophilie.

Stephen Collins qui incarnait le révérend Camden dans la série «Sept à la maison» confesse des actes pédophiles, Charlène de Monaco enceinte de jumeaux, Tom Boonen bientôt papa de jumeau également, Nicolas Bedos et son canular foireux et Charles Aznavour hospitalisé, voici les cinq infos people qu’il ne fallait pas louper cette semaine.

1. Stephen Collins, père modèle à télé, pédophile à la ville?

La nouvelle a sonné comme un coup de tonnerre début de semaine: le comédien Stephen Collins qui a incarné le révérend Camden durant des années dans la série « Sept à la maison » a confessé avoir commis des actes pédophiles sur des jeunes filles de 11-12 ans.

Enregistrés à son insu lors d’une thérapie de couple avec son ex-femme, Faye Grant, ces confessions se sont retrouvées sur le site TMZ.

La police de New York est en possession de ces bandes sonores et des enquêteurs de la brigade des victimes d’abus sont allés interroger Faye Grant à Los Angeles. Une enquête pour «contacts sexuels inappropriés avec des mineurs» est donc en cours et trois victimes sont d’ores et déjà identifiées.

Depuis ces révélations, Stephen Collins a démissionné du Syndicat américain des Acteurs (SAG) et a été renvoyé de la production du film «Ted 2». La chaîne UPTV a décidé d’arrêter net les rediffusions des épisodes de la série «Sept à la Maison».

L’acteur n’a toujours pas réagi. Mais son avocat s’est exprimé ce mercredi sur le site TMZ. Me Mark Kaplan affirme que l’ex-femme de Collins a essayé de faire chanter son client.

2. Charlène et Albert de Monaco: deux héritiers pour le prix d’un

La princesse Charlène de Monaco attend des jumeaux pour la fin de l’année, une info confirmée jeudi par le Palais princier.

Le prince Albert II et son épouse Charlène de Monaco avaient annoncé fin mai l’ «heureux événement».

Albert II et Charlène, ancienne nageuse olympique d’origine sud-africaine, se sont unis religieusement le 2 juillet 2011 au cours d’une fastueuse cérémonie dans la cour d’honneur du palais princier devant 800 invités de marque et d’innombrables téléspectateurs.

Albert II est lui-même déjà père de deux enfants, nés hors mariage mais qu’il a reconnus. Tous deux n’ont cependant pas le statut d’enfants légitimes et n’entrent donc pas dans l’ordre de succession.

3. Tom Boonen, multiple champion, multiple papa

Tom Boonen et sa compagne Lore Van de Weyer attendent des jumeaux. C’est Lore Van de Weyer qui a annoncé la nouvelle hier via le réseau social «Coming soon», en postant une photo accompagnée du texte «Sometimes miracles come in pairs».

Lore Van de Weyer était déjà tombée enceinte cette année, mais avait fait une fausse couche en mars.

Tom Boonen, qui avait renoncé à Milan-Sanremo à la suite de ce drame, avait annoncé dix jours plus tôt via Twitter, que Lore et lui attendaient leur premier enfant. Le couple vit ensemble depuis plus de dix ans.

4. Nicolas Bedos: sa fausse relation avec Valérie Trierweiler, un canular foireux

Invité dans l’émission «Un soir à la Tour Eiffel», Nicolas Bedos a annoncé avoir eu une relation avec Valérie Trierweiler, l’ancienne première dame de France.

Profitant soi-disant de la sortie prochaine de son nouveau livre, «Les serments déchirés», dans lequel il raconte son histoire d’amour avec la compagne d’un Premier ministre, le «sniper» préféré du PAF, bien poussé dans le dos par la réalisation de France 2 – qui diffuse plusieurs extraits de ce faux livre – et par sa complice d’un soir, Alessandra Sublet, avoue, sans jamais la citer, qu’il s’agit bel et bien de Valérie Trierweiler.

Principale concernée, Valérie Trierweiler démentira les propos de Nicolas Bedos avant la fin de l’émission dans un tweet qu’elle effacera plus tard.

Plutôt fier de son coup, l’humoriste, quant à lui, attendra le générique de fin avant de dévoiler le pot aux roses. «C’est une grosse connerie, je me suis permis de te soumettre ce texte, Alexandra, car c’était ma façon à moi de répondre à la peoplisation de la politique que certains nous imposent, ce mélange de totale bouillabaisse entre privé et public, entre le glauque et l’intime.»

Un canular raté et pas très utile.

5. Charles Aznavour à l’hôpital

À 90 ans, Charles Aznavour a été hospitalisé à titre préventif suite à une infection. Son concert prévu hier à Genève a dû être annulé.

Son entourage parle d’une simple «fatigue» mais l’organisation précise que l’artiste est soigné pour «une infection contractée ces derniers jours», sans autre précision.