WALLONIE -

Conclave wallon : bus et trams aussi épargnés de la diète budgétaire

Conclave wallon : bus et trams aussi épargnés de la diète budgétaire

La SRWT fera l’objet d’une dotation complémentaire. Belga

La Société régionale wallonne du Transport (SRWT), qui chapeaute le réseau de bus et trams du groupe TEC, sera relativement protégée vis-à-vis des économies que le gouvernement wallon s’apprête à imposer, a laissé entendre lundi le ministre wallon du Budget Christophe Lacroix.

Évoquant en commission du parlement wallon le gel d’une provision pour l’école d’administration publique, M. Lacroix a rappelé qu’aucun secteur n’échapperait aux économies sauf - comme c’était déjà connu - le Plan Marshall et l’Agence wallonne pour l’intégration des personnes handicapées (AWIPH), «qui sont immunisés».

Il a en outre annoncé que la SRWT ferait l’objet d’une dotation complémentaire, sans donner davantage de détails. Les négociations budgétaires du gouvernement wallon doivent se conclure jeudi ou vendredi.

Le week-end dernier, le ministre-président wallon Paul Magnette avait déjà évoqué la possibilité que les réductions linéaires que le gouvernement imposera à certains organismes d’intérêt public (OIP), tels que le Forem ou le TEC, puissent être compensées par un budget complémentaire, si nécessaire.

Or, la baisse de dotation initialement envisagée pour la SRWT ne pourrait pas lui permettre de répondre aux exigences de son contrat de gestion, rapportait L’Echo vendredi dernier.

La direction de la SRWT a donc demandé à l’exécutif de pouvoir procéder à une augmentation tarifaire au-delà de l’indexation en 2015, alors que le gouvernement s’est pour sa part engagé à préserver le pouvoir d’achat des citoyens.