FOOTBALL

« La bande à Deschamps » : les tops et les flops de Didier

« Le 14 janvier, tout le gratin du foot s’est donné rendez-vous à Zurich pour la remise officielle du FIFA Ballon d’or. […] Dans l’après-midi, une rumeur circule en Espagne. Ronaldo reprendrait le trophée à Messi. Quand elle se confirme, lors du gala, Ribery, magnifiquement apprêté dans son smoking, a beaucoup de mal à dissimuler sa frustration. Il vit sa troisième place comme une injustice, file à son hôtelsans passer par la zone mixte où l’attendent les journalistes. Didier Deschamps, qui avait fait le déplacement avec Jean-Pierre Bernès pour assister au sacre du Français, tente de le remobiliser dans le salon du palace. « C’est injuste mais d’autres échéances excitantes t’attendent comme la Coupe du monde, lui dit-il en substance. Il va falloir digérer ta déception car l’équipe de France a besoin de toi. » Rib2ry regagne Munich en voiture avec sa femme. Il ne se remettra jamais vraiment de cet affront. »Reporters

Désigné entraîneur de l'équipe de France après un Mondial 2010 calamiteux et un Euro 2012 décevant, Didier Deschamps n’a pas toujours eu la vie facile à la tête des Bleus. Si certains joueurs se sont imposés naturellement aux yeux de l’ancien capitaine français, d’autres grands noms du football mondial lui ont posé plus de souci, comme l'écrivent Damien Degorre et Raphaël Raymond, journalistes à « L’Equipe », dans « La bande à Deschamps », le récit de l’aventure française au Brésil. De Valbuena à Gourcuff en passant par Benzema et Ribery, retour sur ces hommes qui ont marqué les deux dernières années de « DD ».