CRIMEE -

La Russie va rouvrir une station radar antimissile en Crimée

La Russie va rouvrir une station radar antimissile en Crimée

La station soviétique va être rouverte. AFP

Les forces russes vont moderniser et rouvrir en Crimée une station radar d’alerte antimissile, installée à l’époque soviétique en Crimée, cette péninsule ukrainienne rattachée en mars à la Russie, a annoncé ce samedi un haut responsable de la défense russe.

«La station radar Dnepr, déployée à Sébastopol (port d’attache de la Flotte russe de la mer Noire, ndlr), sera relancée après la modernisation et deviendra opérationnelle en 2016», a déclaré le commandant des forces spatiales et aériennes russes, Alexandre Golovko, cité par l’agence officielle TASS.

Déployée en Crimée dans les années 1970 par les autorités soviétiques, cette station radar a été louée par la Russie à l’Ukraine pendant plusieurs années après la chute de l’URSS, avant d’être abandonnée.

En juillet, le président russe Vladimir Poutine avait déclaré que la Russie «devait restaurer les infrastructures militaires» en Crimée, «pour renforcer la défense du pays» en réponse au renforcement de la présence de l’Otan en Europe de l’Est et, notamment, en mer Noire et mer Baltique.

Plus de 86 milliards de roubles (1,75 milliard d’euros) d’ici à 2020 devraient notamment être consacrés au développement de sa flotte de la mer Noire, basée à Sébastopol, selon le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.