Limburg85Mons67

Scores : 22-12, 40-26, 64-46, 85-67

LIMBURG: (21/41 à 2pts, 10/29 à 3pts, 13/18 l.f., 39 rbds, 11 asst, 27 ftes.)

Goetgeluck 6, Celis 12, SANDERS 6, Proesmans 0, STEWART 14, VANWIJN 1, BOXLEY 14, THOMAS 20, Marshall4, Delalieux 0, Jacobs 0, Oliver 8

MONS: (13/28 à 2pts, 7/14 à 3pts, 20/30 l.f., 26 rbds, 6 asst, 20 ftes.)

BOSCO 5, SMITH 19, LOVE 10, CAGE 2, Skeen 3, Parran 10, Gorgemans 0, NICHOLS 18, Lasisi 0

Limburg United n’est pas un oiseau pour le chat! Il aura fallu moins d’une mi-temps pour s’en convaincre. D’emblée les hommes de Bryan Lynch maîtrisaient tous les ing

rédients nécessaires (intensité, défense, rebond) pour mettre les Montois, sans doute un brin trop relax, en difficulté. Après 22-12 (10), les Borains tentaient bien de resserrer leur défense mais s’ils se rapprochaient à 33-24, trop de pertes de balles (11 en 20 minutes) se payaient cash. Après 40-26 au repos, les Limbourgeois reprenaient en force (8-0 par Thomas) pour atteindre les 20 longueurs d’avance à 53-33 (24e ). À nouveau, Mons tentait bien de réagir par Parran mais encore une fois trop d’erreurs défensives anéantissaient rapidement ce timide sursaut, à la grande joie de spectateurs locaux qui ne demandaient qu’à vibrer. Tant et si bien que pour cette grande première parmi l’élite, le club limbourgeois faisait résonner la ligue d’un premier coup de tonnerre. Quelque chose nous dit que ce n’est pas le dernier.