JUDO

Les étrangers venus en nombre au Sakura Braine

Les étrangers venus en nombre au Sakura Braine

Les jeunes judokas étaient nombreux à avoir foulé les tapis brainois. D.R.

Malgré une affluence plus faible, la 32e édition du tournoi du Sakura Braine s’en tire bien grâce aux judokas étrangers.

Avec Nivelles et le Tori Beauvechain, la compétition amicale du Sakura Braine reste une valeur sûre du judo brabançon. Pour preuve, le tournoi chapeauté par Didier Saublen a réuni pas moins de 356 judokas au hall omnisport Gaston Reiff, ce dimanche. Un succès que l’équipe brainoise doit surtout aux compétiteurs venus de l’étranger.

Car, si les combattants wallons ont un peu boudé le rendez-vous – «Peut-être avaient-ils peur de la concurrence» -, ce n’est pas le cas des Français, des Allemands, des Luxembourgeois ou encore des Britanniques venus en nombre. « Près de la moitié des judokas inscrits venaient des pays voisins, sourit Didier Saublen. C’est bien la preuve que la réputation de notre tournoi grandit. Surtout que l’on ne fait aucune publicité extérieure.»

Préférant quatre surfaces de compétition afin de proposer une aire d’échauffement, le Sakura Braine profite en tout cas pleinement de la venue de ces judokas étrangers. « Ils élèvent le niveau, car ils ne viennent pas pour se faire marcher sur les pieds», reconnaît le professeur brabançon. Exemple avec les Anglais et les jeunes de l’équipe nationale luxembourgeoise qui ont tout raflé sur leur passage.

Malgré une plus faible affluence, le Sakura Braine conservera un bon souvenir de la 32e édition de son tournoi. En espérant que les Belges viendront plus nombreux l’année prochaine.