L’an dernier, Thierry Neuville (en Ford) avait fait la course en tête jusqu’à une crevaison le samedi. Récemment en Allemagne, le Saint-Vithois a offert une 1re victoire à Hyundai.

Mais cette fois, notre compatriote a vite dû se rendre à l’évidence: il ne jouerait pas les premiers rôles. «La faute à un turbo cassé en fin de 2e ES qui m’a fait plonger au classement puis à des soucis de pneus et de sous-virage qui ne m’ont jamais permis d’attaquer comme je l’aurais voulu. Pas en confiance, j’ai toujours dû freiner super-tôt alors que mon style, c’est tout l’inverse, pestait Thierry. Sinon, je pense que j’aurais pu me bagarrer pour un top 4 quand je vois ce que Dani (Sordo) réalise. Mais des si…».