Un juge espagnol a rejeté, ce vendredi, le recours de Lionel Messi qui redemandait le classement sans suite des poursuites dont il fait l’objet pour fraude via des paradis fiscaux.

La star argentine du Barça et son père sont accusés d’avoir omis de payer au fisc espagnol environ 4 millions€ sur des revenus tirés de droits à l’image, entre 2006 et 2009.

Messi et son père ont nié, rejetant la responsabilité sur un ancien agent, et le parquet de Barcelone s’était prononcé fin juin pour le classement de l’affaire. Il estimait «assurément crédible» que Messi ignorait la gestion de ses revenus.

Mais cette décision avait été rejetée fin juillet par la justice, qui a ordonné la poursuite de l’instruction. Les avocats de Messi avaient présenté un recours que le juge en charge du dossier a «rejeté entièrement ». «Dans ce genre de crime, il n’est pas nécessaire d’avoir une connaissance complète de toutes les opérations comptables ou de leur montant exact, il suffit d’être au courant des intentions de fraude et d’y consentir», a tranché le magistrat.

Pour rappel (sans frais), l’Argentin est passé en un an de la dixième à la quatrième place des sportifs les plus riches du monde, selon le magazine Forbes, qui lui attribue un salaire annuel de 47,28 millions€.