article abonné offert

Avec l’aide de Petula, cheval de trait

La spécificité du projet, c’est le maraîchage en traction animale. La terre va ainsi être «travaillée» par un cheval de trait, une jument nommée Pétula.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 38 des 189 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?