Depuis 1994, plus de 2 500 entreprises et instituts ont ouvert leurs portes au public. Pour une entreprise, il y aurait 6 raisons de participer à cet événement.

Pour la notoriété (89%), les ventes (58%), les bonnes relations avec le voisinage (10%), le recrutement de personnel 38%), l’impact positif sur les relations d’affaires (35%), et la valorisation des collaborateurs (31%).

Jean-Gérald Pahaut, fondateur et gérant de Rekwup (gobelets réutilisables), témoigne: «C’est la première fois que nous aurons l’occasion d’accueillir, non seulement le public, mais aussi nos clients, prospects, associations, ou entreprises qui partagent notre vision, ou nos investisseurs. La JDE nous permettra d’expliquer nos systèmes de financement, et d’inviter les visiteurs à devenir coopérateurs en achetant des parts d’entreprises.»

Pour Véronique Simons, manager communication chez TNT: «On ouvre nos portes pour répondre aux questions du public. Les gens ne s’imaginent pas qu’à côté de «l’ Express» qui est notre principale activité, nos avions transportent des chevaux, des Formule 1, des pandas, etc.»

Selon Olivier Lahaye, responsable commercial chez Upignac: «Nous espérons que les visiteurs se rendent compte qu’il existe encore des sociétés wallonnes qui ont du savoir-faire et qui travaillent avec passion. Upignac est une société belge et non française comme le pensent certains.»