Von Durden sort un troisième album avec dix titres qui envoient. Une sorte de retour aux sources très rock et réjouissant.

Remodelé (avec l’arrivée de deux nouveaux membres) et plus sûrs d’eux, les Von Durden présentent un troisième album sobrement intitulé III. On retrouve l’énergie brute des débuts, celle de Dance To The Music lorsque le groupe s’appelait encore The Von Durden Party Project. Un disque qui a été enregistré live, parce que le live, c’est ce qu’ils font de mieux.

«On savait mieux où on voulait aller, explique simplement Eliott Charlier, le chanteur du groupe. Sur le deuxième, on réfléchissait beaucoup à quel style on voulait donner à Von Durden et à l’album en particulier. C’est d’ailleurs pour ça qu’on a raccourci le nom du groupe aussi. Et on n’était peut-être pas complètement convaincus par ce qu’on avait fait sur le deuxième. On s’est dit que pour le troisième, on voulait quelque chose qui est beaucoup plus nous, beaucoup plus live, plus dans l’énergie. Et avec ces dix chansons-là, on savait qu’on allait arriver à ce qu’on voulait».

Quant à la photo de la pochette, c’est une vieille photo d’un des membres du groupe, Kevin Dochain, le guitariste, sur laquelle ils sont (re)tombés par hasard et qui les a tous mis d’accord. «On trouvait la photo terrible. Depuis qu’il a fait cette photo, il y a bien 10 personnes par jour qui lui demandent d’être ami avec lui sur Facebook». Et puis il y a aussi les selfies de fans avec la pochette devant leur propre visage: «Ça va devenir un running gag pour la tournée, je crois.»

Une tournée qui sera à l’image de ce troisième album de Von Durden: courte et intense. Une grosse dizaine de dates d’ici la fin de l’année, elles seront annoncées au fur et à mesure. Parce que dès janvier, Eliott, frontman du groupe s’envole pour un tour du monde d’un an. Un voyage qui ne devrait pas empêcher les cinq membres du groupe de composer un quatrième album à distance et de l’enregistrer dès son retour.

Pias. En concert le 29 novembre à la Maison de la culture de Namur.