LOCATION DE KOTS À LOUVAIN-LA-NEUVE

Kots: la Commune nie, la Région inaugure, les étudiants continuent de trinquer

Kots: la Commune nie, la Région inaugure, les étudiants continuent de trinquer

À Louvain-La-Neuve, les agences de location de kots se mettent hors la loi. Mais personne ne prend le problème en charge. EDA - Jaques DUCHATEAU

La réponse de l’échevine du Logement d'Ottignies-Louvain-la-Neuve aux étudiants qui font face aux pratiques accablantes - et souvent illégales - des agences de locations ? Circulez, il n’y a (plus) rien à voir. L'Observatoire du logement est, lui, au point mort. Bref, les locataires de kots doivent se débrouiller seuls.

«De l’avis même de l’organisme représentant les étudiants de l’UCL (AGL), des agences et du Service des logements de l’UCL, la grande majorité des problèmes en matière de location de kots a été résolue »…

C’est la réponse de Cécile Lecharlier, échevine du Logement à Ottignies-Louvain-la-Neuve, suite à notre dossier sur les locations de kots à Louvain-la-Neuve (lire L’Avenir du 17 septembre).

Pourtant, dans cette enquête, nous dénoncions les pratiques accablantes des agences envers les étudiants locataires: non-respect de la loi en matière d’ouvertures de compte lié aux garanties locatives, saisies unilatérales sur les cautions, surfacturation de nettoyage ou travaux de réparation… Autant de constats confirmés par le Syndicat national des propriétaires et copropriétaires.

Comment, dès lors, expliquer le «circulez, il n’y a plus rien à voir » de l’échevine du Logement.

«Si les membres de l’Observatoire ne nous sollicitent pas, nous considérons que la situation n’est plus problématique », rétorque Cécile Lecharlier.

Une réunion qui date… d’avril

C’était, de fait, le constat posé à l’issue de la dernière réunion de l’Observatoire du logement étudiant, en… avril dernier. Cet organisme est un espace de dialogue entre les différents acteurs du logement étudiant, créé à l’initiative de la commune. Plusieurs réunions avaient même abouti à la signature d’une convention en vue de prévenir et régler les litiges.

Cinq mois plus tard, notre enquête démontre cependant le contraire. Le «bottage en touche » de l’échevine du logement irrite d’ailleurs côté Syndicat national des propriétaires et copropriétaires. Qui nous l’a reconfirmé cette semaine: la situation à Louvain-la-Neuve est très loin d’être réglée. L’organisation vient ainsi d’envoyer un courrier à Cécile Lecharlier pour remettre le problème sur la table.

Ce n’était pas le premier, vu les copies que nous avons pu consulter; des lettres dans lesquelles syndicat regrettait notamment n’avoir jamais été convié aux premières réunions de l’Observatoire.

Depuis le 1er juillet, une législation wallonne

Au-delà du rôle facilitateur que pourrait jouer Ottignies-Louvain-la-Neuve en matière de médiation, reste que la commune n’a pas de pouvoir contraignant envers les agences. Et ce malgré leur non-respect de la législation.

La loi sur les baux est, depuis peu, du ressort de la Région wallonne. Celle-ci a hérité de cette matière en juillet dernier lors du transfert de compétences du fédéral au régional, dans le cadre de la 6ème réforme de l’État. Bref, une éventuelle évolution de la législation sur la location de kots vers plus de protection des locataires ne semble pas envisageable dans l’immédiat.

C’est pourtant une revendication du Syndicat des étudiants locataires de Louvain-la-Neuve (SYELLO). En attendant, celui-ci incite les étudiants locataires à provoquer eux-mêmes le changement. Trois pistes: d’abord, envoyez un mail ou une lettre au propriétaire ou à l’agence expliquant les raisons du désaccord. Ensuite, si rien ne bouge, proposer une médiation avec le SYELLO (reconnu par les agences de Louvain-la-Neuve). Selon le syndicat, faire ainsi pression sur les agences permet, dans de nombreux cas, de débloquer la situation.

Enfin, si le litige persiste, envoyer par recommandé une mise en demeure. Voire déposer une requête devant le juge de paix.

+ Loi et protection : ce que doivent savoir les locataires

http://www.syello.org