Fake-similé

La Suédoise va rétablir le service militaire obligatoire

La Suédoise va rétablir le service militaire obligatoire

Vingt ans après sa suppression, le Service militaire obligatoire va être rétabli en Belgique. Pour les jeunes gens et les jeunes filles, dès l'âge de 18 ans. Reporters

Une solution pratique pour abaisser statistiquement le taux de chômage des jeunes, pour remotiver les militaires de carrière et empêcher le recrutement de jeunes Belges comme mercenaires... Le nouveau service militaire obligatoire concernerait non seulement les jeunes gens, mais aussi les jeunes femmes.

Est-ce vraiment une surprise ?  Avec la probable entrée en guerre de la Belgique au sein de la coalition contre le Jihadisme, il est clair que rétablir le prestige de notre Défense nationale sera une des priorités de la coalition suédoise.

En effet, notre armée va mal. Le matériel se détériore, les militaires sont démotivés et physiquement pas en état. Dans certaines casernes, il y a des pénuries de papier toilette. Bref, on est au bout du rouleau...

Comment redonner alors à l'armée belge son lustre d'antan ? En renouvelant la flotte aérienne par exemple, mais aussi en rendant à la jeunesse (souvent désoeuvrée) le goût de la discipline et du sacrifice dans l'intérêt collectif.

Il faut dire aussi que les multiples commémorations de la guerre 14-18 ont redonné aux jeunes générations l'envie de se battre pour leur pays et de cirer leurs bottines. 

Pour les négociateurs de la Suédoise, rétablir un Service militaire obligatoire est une priorité incontournable. Plusieurs aspects pratiques : ramener au sein de l'armée une main d'oeuvre abondante et pas cher ; redonner vie à des casernes devenues désertes ; remotiver le personnel de carrière qui retrouvera sa fierté et ses missions d'instruction. 

Ce n'est pas tout. Enrôler les jeunes belges sous les drapeaux serait perçu aussi un facteur d'intégration, au sein d'une société devenue multiculturelle. Le même uniforme, les mêmes règlements, la même coupe de cheveux, le même drapeau...

Une façon de soustraire certains jeunes Belges aux tentations de recruteurs étrangers venus dans nos villes chercher des mercenaires et des combattants pour des guerres lointaines et aux objectifs ambigus. 

Ce n'est pas tout. Le Service militaire obligatoire (abandonné dans notre pays en 1995), c'est l'occasion aussi de retarder pendant 10  à 12 mois l'accès des jeunes au statut de demandeur d'emploi et surtout aux allocations de chômage. Une belle économie donc pour les finances publiques et de futures statistiques de chômage des jeunes qui nous vaudront les félicitations de l'Union européenne. 

Selon les notes de travail (qu'un vent favorable nous a transmises en exclusivité), le Service militaire obligatoire pourrait être rétabli dès la rentrée 2016 pour les jeunes dès l'âge 18 ans. De sorte que les étudiants auront le temps de solliciter un sursis. 

Plusieurs formules seront proposées: 12 mois en Belgique, 10 mois en Ukraine, 8 mois en Afghanistan. On pourra choisir aussi de faire son "service" comme officier (24 mois), sous-officier (15 mois) ou simple plouc. Une visite médicale et des tests psychologiques permettront de déterminer qui est apte ou inapte. Mais comme l'armée scrutera les profils Facebook des futurs  "bidasses", il sera plus difficile qu'autrefois de se faire exempter.  

La Suédoise envisage aussi que le service militaire concerne la population féminine afin de ne pas répéter ce qui était autrefois une discrimination manifeste. Hommes et femmes pourraient donc être appelés, même si les casernes de formation seront séparées. 

Les futurs miliciens seraient payés en "Titres-services militaires" à raison de 9,5 euro la journée.