LIÈGE

Amputé deux fois, il grimpe la Montagne de Bueren pour une prothèse

Amputé deux fois, il grimpe la Montagne de Bueren pour une prothèse

Patrice Le Rouzic escaladera à plusieurs reprises la Montagne de Bueren ce dimanche, malgré son handicap et pour pouvoir se payer une prothèse électronique. Photos Olivier Béart - www.ophoto.be

L’événement «Marche ou rêve» se tiendra le 21 septembre dans la célèbre Montagne de Bueren. Patrice Le Rouzic, amputé d’un bras et d’une jambe, réalisera un exploit sportif pour sensibiliser et pouvoir se payer une prothèse.

C’est en septembre 2012 que le drame est survenu, à Chênée (Liège). Sur le quai des Ardennes, qui longe l’Ourthe, Patrice Le Rouzic a été victime d’une sortie de route à moto. Grièvement blessé, l’homme alors âgé de 34 ans doit se faire amputer d’un bras et d’une jambe.

Fort mentalement et physiquement, Patrice Le Rouzic se relève progressivement pour à nouveau mordre la vie à pleines dents. Mais un écueil – et non des moindres – s’impose à lui. Si les technologies et autres formes de soutiens existent bel et bien pour faciliter la vie des personnes auxquelles on a retiré un membre, elles s’avèrent bien souvent très onéreuses.

Une prothèse impayable à 73000 euros

La prothèse électronique qu’il aimerait acquérir coûte la rondelette somme de 73000 euros. «Entièrement à ma charge», précise-t-il. «Il est vrai qu’il s’agit d’une prothèse fort chère. Mais même celle que je porte actuellement coûte 32000 euros. Elle est remboursée par la mutuelle dans tous les pays voisins, mais pas encore en Belgique», explique Patrice Le Rouzic.

L’homme a donc entrepris de fonder une ASBL et de récolter des fonds. «L’objectif est double. J’aimerais pouvoir me payer cette prothèse», avec pour objectif ultime de parcourir les 180 km GR20 en Corse. «Mais j’aimerais aussi mettre en lumière le fait que les prothèses sont bien faites, mais impayables parce que non remboursées en Belgique. Je ne souhaite pas militer, ni porter un message politique, mais simplement attirer l’attention sur ce fait.»

Un événement parrainé: 2 euros pour une marche

Après avoir participé à l’Everest de Bueren en juin dernier, Patrice Le Rouzic s’apprête à réaliser exploit sportif d’envergure, toujours dans la fameuse Montagne de Bueren, ce «mur» très escarpé de 374 marches qui relie le quartier historique de Liège à celui de la Citadelle.

Il s’agit en réalité d’une marche parrainée, qu’il effectuera dans la montagne, malgré la contrainte de la prothèse. Pour 2 euros versés en soutien à l’action, Patrice Le Rouzic franchira une marche. «Actuellement, les dons commencent à arriver. Nous avons environ 1000 euros», mais cette somme devrait encore gonfler.

Un entraînement de longue haleine

Le sportif s’entraîne depuis trois mois pour accomplir la performance. Son temps de référence pour l’ascension est de 8 minutes, «mais j’ai un record à 4 minutes 30. En fait, je parviens à effectuer 6 ascensions en environ 1h10. Je pense pouvoir atteindre un maximum de 20 ascensions. Me connaissant, je ne m’arrêterai pas au nombre de marches que les dons me permettront de franchir. J’irai aussi loin que je le peux», annonce-t-il.

La souffrance physique reste une barrière, cependant. «Mon principal problème, c’est le genou que j’ai encore et qui a été multifracturé lors de l’accident. C’est ce genou-là qui doit tout encaisser, malgré tout…»

INFOS PRATIQUES

Patrice Le Rouzic entamera la performance à 12 heures pour l’achever à 18 heures, ce dimanche 21 septembre. Diverses animations sont prévues au pied de la Montagne de Bueren pour accompagner l’événement «Marche ou rêve».

Toute personne qui le souhaite est invitée à parrainer l’ascension des marches de Bueren pour aider Patrice Le Rouzic à acquérir la prothèse électronique. Toutes les modalités de paiement se trouvent sur le site de l’ASBL Puzzle: www.puzzleasbl.be.