REMICOURT -

Boumatic: présence de la direction américaine et européenne à Remicourt

Boumatic: présence de la direction américaine et européenne à Remicourt

Le directeur général américain et le directeur européen du groupe Boumatic étaient présents jeudi après-midi sur le site de Remicourt. Heymans

Le directeur général américain et le directeur européen du groupe Boumatic étaient présents jeudi après-midi sur le site de Remicourt, un site de production de machines agricoles où 40 emplois sont menacés.

Les syndicats ont appris la présence des deux directeurs et se sont rendus sur le site en début d’après-midi afin de les rencontrer et de rappeler au directeur européen les engagements pris lors de la première phase de la procédure de licenciement collectif.

«Je lui ai rappelé qu’il nous avait promis que si nous parvenions à montrer la rentabilité du site, ce que nous avons fait, il reviendrait sur la décision de délocaliser. J’ai aussi expliqué au numéro un que le site était rentable et j’ai vanté le savoir-faire de Remicourt ainsi que la nécessité de conserver une production sur le site», explique Jean-Pierre Dejardin, secrétaire régional du syndicat CSC Metea.

Le SETCa a pour sa part regretté que la venue des directeurs américain et européen intervienne alors que le second volet de la procédure Renault, celui qui règle les modalités sociales, est déjà ouvert. «Dès l’annonce de la restructuration du site, nous avons pris l’initiative d’écrire au nom de l’ensemble des travailleurs à notre actionnaire principal et réel patron afin qu’il nous éclaire sur sa stratégie. Malheureusement notre propriétaire n’a pas jugé utile de nous répondre», expose Didier Lacroix, délégué SETCa.

Le directeur général américain et le directeur européen devraient revenir à Remicourt avant le fin de l’année.