FAUX BILLET

Idée de cadeau pour la Noël ? Un groupe électrogène !

Idée de cadeau pour la Noël ? Un groupe électrogène !

Les centrales nucléaires ferment une à une : faudra-t-il envisager des "dimanches sans courant", pour économiser l'électricité? Reporters

Je ne sais pas vous, mais moi je sais déjà ce que je vais demander sous le sapin ! Pour affronter la pénurie d'électricité qui s'annonce et les risques de black-out cet hiver, j'ai trouvé le cadeau idéal...

Je l'ai lu ce matin dans un quotidien : "la pénurie commence à inquiéter". En Belgique, on a trop de choux-fleurs et trop de poires, mais on risque de manquer d'électricité.

En cause la récente fermeture de la centrale nucléaire de Doel 4 suite à "un acte de sabotage" (sûrement le même terroriste qui a piqué l'ordinateur d'Elio Di Rupo). Fermeture qui s'ajoute à l'arrêt programmé d'autres centrales à l'agonie comme Doel 3 ou Tihange 2. 

Mais il paraît que la situation n'est pas si grave. Electrabel tient à "rassurer" ! Certains prétendent qu'un black-out même de quelques heures semble "impossible" dans notre pays (la faillite de Dexia ou Fortis, c'était "impossible" aussi).

Le  gouvernement en affaires courantes (tant qu'il n'y en a pas d'autre) ainsi que le gestionnaire du réseau électrique de notre pays (dénommé "Elia") ont d'ailleurs un "plan de délestage" qui prévoit de "limiter l'approvisionnement des secteurs fortement énergivores" (les parcs d'attraction?)  et de "débrancher certaine zones du pays" (quelles zones ? Celle où j'habite ?). Le risque de pénurie, en fait, c'est surtout s'il y a "grand froid" cet hiver (une chance sur deux).

Bref, il y aura une réunion au sommet entre Elio et Elia le 3 septembre pour faire le point.

On en parle peu mais un document d'urgence a été envoyé par le Centre de crise national aux provinces pour signaler qu' "1,8 million de Belges pourraient être affectés par le black-out"  (un fléau pire que le Décret inscription !).

Il paraît aussi qu'en cas de pénurie générale, il n'y a "pas de plan B pour les trains". Tous les distributeurs automatiques du Royaume seraient en panne. Et accessoirement, le bétail mourrait en masse ! On ne va pas avancer la réunion du 3 septembre pour si peu...

Comment s'en sortir ? Il va falloir davantage importer. On ne va pas acheter de l'électricité aux Russes, c'est sûr. A nos voisins hollandais ? Il paraît qu'il suffirait de tirer un câble entre leurs centrales et notre pays, et installer une prise ! 

Peut-être devrait-on, comme on avait imposé autrefois les "dimanches sans voiture" lors de la crise du pétrole des années 70, envisager des "dimanches sans électricité", histoire d'épargner quelques kWh ! Ces jours-là, on redécouvrirait le plaisir du vélo, mais pas pour se déplacer, juste pour faire tourner le congélo ! 

Mais tout ça, c'en est déjà trop pour moi. J'ai décidé d'anticiper le chaos. Ce week-end, je vais aller jeter un oeil sur les groupes électrogènes dans les magasins spécialisés. J'ai un peu regardé sur internet, il y en a de toutes les tailles et à tous les prix.

Faut dire que c'est assez moche comme engin. Les fabricants n'ont pas imaginé qu'1,8 millions de Belges allaient peut-être se ruer dessus (Ouch ! Encore un risque de pénurie !). Et qu'un design plus soigné, ou une couleur plus originale, pourrait rendre l'achat plus sexy. Faudra-t-il "tuner" son groupe électrogène pour le rendre présentable ?

En résumé, je vais demander ça comme cadeau de Noël. C'est moins "fun" qu'un beau bouquin, qu'un iPhone 6 ou qu'un jeu FIFA avec Eden Hazard sur la pochette.

Mais ça fera clignoter mon sapin même pendant le black-out !