SERAING

Une rue portera le nom d'un para tué à Kigali: «Fierté pour la famille»

Une rue portera le nom d'un para tué à Kigali: «Fierté pour la famille»

Joseph Plescia, le frère du caporal Louis Plescia, par assassiné en 1994 à Kigali. EdA Hermann

Une nouvelle rue de Seraing portera bientôt le nom de Louis Plescia, l’un des dix paras belges assassinés à Kigali en 1994. Son frère jumeau reconnaît sa grande fierté.

Cela fait 20 années que la Belgique apprenait la mort brutale de dix de ses para-commandos à Kigali, en prémices du conflit qui a frappé le Rwanda. Les familles des militaires belges, elles, n’ont en rien oublié ces instants tragiques.

L’une des victimes provenait de Seraing et sa ville, deux décennies plus tard, a décidé de lui rendre hommage en attribuant son nom à une nouvelle rue. «Nous avons déjà inauguré une stèle il y a deux ans en sa mémoire, au cimetière de la Cense rouge à Ougrée», rappelle son frère jumeau, Joseph Plescia. C’est une rue toute proche qui sera prochainement baptisée au nom du caporal sérésien.

Il s’agit en réalité de l’axe principal de la nouvelle extension du Liège Science Park, qui se situe sur le territoire de Seraing (Bois de Saint-jean). «L’université a proposé des noms de scientifiques, que nous avons retenus pour les quatre autres rues à baptiser. Mais pour l’axe principal, en accord avec la famille, nous avons tenu à rendre hommage à cet enfant de Serang lâchement assassiné», commente le bourgmestre Alain Mathot (PS).

La décision a été prise ce mercredi par le collège communal de proposer l’appellation au prochain conseil communal, qui se tiendra le 8 septembre. Après quelques formalités, moyennant l’approbation (plus que probable) de l’assemblée communale, on pourra bien parler d’une «rue Louis Plescia».

«Nous sommes très heureux de cette reconnaissance. C’est vraiment une fierté pour la famille: pour ma mère, pour les enfants de Louis, pour moi-même, pour la mémoire de mon père», témoigne Joseph Plescia. «D’autres communes ont déjà rendu cet hommage en baptisant des rues ou des écoles au nom de l’un des paras. C’est désormais chose faite à Seraing. »

La Ville de Seraing s’est assurée que l’ensemble de la famille était d’accord avec cette initiative. «Nous en sommes tous très heureux. D’ailleurs, notre famille demandait cet hommage», ajoute le frère du caporal Louis Plescia. «Nous serons tous présents lors de l’inauguration. Vingt ans plus tard, nous y pensons encore tous, nous n’oublions pas.»

Cette extension du Science Park, sur le territoire de Seraing, implique la création de cinq nouvelles voiries au total. L'axe principal de la zone s'appellera donc "rue Louis Plescia". Les quatre autres rures porteront le nom de personnes s'étant illustrées dans la recherche ou l'innovation:

- rue Casimir Coquilhat (1811-1890): général de l'armée belge et ancien étudiant de l'ULg, considéré comme le "grand-père" de l'astronautique;

- rue Jean-Jacques Dony (1759-1819): chimiste liégeois qui découvrit et breveta un procédé industriellement exploitable de zinc;

- rue Philippe Adolphe Lesoinne (1803-1856): professeur de métallurgie et d'exploitation des mines à l'ULg, par ailleurs membre fondateur de la Société royale des Sciences de Liège;

- rue Joseph Jaspar (1823-1899): électricien et industriel liégeois, qui a fait progresser le système des lampes à arc et à la fabrication de la dynamo Gramme, s'étant par ailleurs illustré dans la fabrication d'ascenseurs.

Une autre rue portera le nom du métallo Jean-Pottier

Par la même occasion, le collège communal de Seraing propose deux autres dénominations de voiries. Cela concerne notamment une rue nouvellement créée dans le cadre de la transformation du centre-ville. Elle prend place entre la rue Cockerill et l'avenue Greiner. 

Il s'agira de la "rue Jean Pottier", du nom de ce syndicaliste sérésien décédé en 2012. Il a commencé sa carrière comme ouvrier dans un haut fourneau, très jeune, pour devenir un syndicaliste jusqu'à endosser le rôle de président de la FGTB Métal Liège-Luxembourg. A la fin de sa vie, il était aussi adminsitrateur de la société CMI, dont le siège se situe à deux pas de la nouvelle rue. Pour la petite histoire, c'est le président administrateur-délégué de CMI (Cockerill Maintenance & Ingénierie), Bernard Serin, qui a suggéré à la Ville de Seraing le nom de Jean Pottier pour la nouvelle voirie.

Enfin, la voirie d'un nouveau lotissement de Jemeppe, "Les Jardins de Lena", prendra le nom de "voisinage de Croatie", pour honorer l'important communauté croate vivant à Seraing.