BRUXELLES

Des fonctionnaires flamands refusent de déménager à 300m: «On devra longer un parc très dangereux»

Des fonctionnaires flamands refusent de déménager à 300m: «On devra longer un parc très dangereux»

Depuis la Gare du Nord, les fonctionnaire devront longer certains espaces verts comme le parc Maximilien, jugé dangereux par les syndicats, pour gagner Tour & Taxis, de l'autre côté du Canal. EdA - Julien RENSONNET

La CGSP va mobiliser des fonctionnaires flamands et les soutenir financièrement dans leurs démarches devant le tribunal civil afin de s’opposer au déménagement de l’administration flamande vers le site de Tour & Taxis, situé à 300 mètres des bureaux actuels. Les syndicats craignent de longer un parc considéré comme «dangereux». Exagéré?

Le futur déménagement de 2.600 fonctionnaires flamands, qui travaillent actuellement depuis deux bâtiments dans le quartier Nord de Bruxelles, boulevard Baudouin, fait chauffer les esprits, écrit mercredi Het Laatste Nieuws. Bien que le nouveau siège se située à une distance allant de 300 à 700 mètres des bureaux actuels, la CGSP estime que le chemin pour arriver à Tour & Taxis est trop dangereux pour ceux qui s’y rendent à pied. Le quartier semble souffrir d’un problème de perception.

Une fusillade

«On va à Tour & Taxis, par delà le Canal», détaille le délégué syndical Jan Van Wesemael à Radio 1, repris par HLN. «On devra donc longer un parc où le trafic de drogue se passe au grand jour. Où une fusillade a même déjà eu lieu. Et dont nous avons appris par la police qu'il n'était pas sûr».

«Il y a pas mal d'employés qui arrivent très tôt ou partent très tard: c'est pour eux que ça sera le plus dangereux», continue le syndicaliste. «Et la plus part peuvent travailler quelques jours par semaine à la maison. Ca signifie qu'ils se baladent avec un ordinateur portable et un GSM. Ce sont des proies faciles: je suis sûr qu'il ne faudra pas longtemps avant que quelque chose se passe».

Voitures avec chauffeur

C’est la raison pour laquelle le syndicat socialiste souhaite s’opposer à ce déménagement en justice. Il va mobiliser des fonctionnaires et les soutenir financièrement dans leurs démarches devant le tribunal civil. Il imagine aussi la solution de bus-navette entre la gare et les nouveaux bureaux mais convient que cela risque de coûter cher pour 2.000 personnes.

D'après Frank Geets, l'administrateur-général de l'agence flamande des service généraux, le quartier souffre surtout de «problèmes de perception». Aussi, ses services organisent-ils des promenades urbaines pour sensibiliser les fonctionnaires à leur nouveau parcours. Ce qui ne semble pas convaincre Van Wesemael: «Facile à dire pour eux: ces Messieurs ont tous une voiture avec chauffeur».