DISTRIBUTION Le gouvernement fédéral souhaite la mise en place d’un label pour les produits provenant des colonies se trouvant dans des territoires occupés par Israël.

Le consommateur pourrait ainsi choisir sciemment s’il souhaite ou non acheter des fruits ou d’autres produits de cette origine. Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) a récemment déclaré qu’il ne s’opposait plus à la mise en place d’un tel label. Le feu vert a donc été donné au ministre de l’Économie Johan Vande Lanotte (sp.a). Ce label ne sera pas obligatoire, ce qui laisse aux grandes surfaces ayant le choix de l’apposer ou non.