article abonné offert

GHISLENGIEN

Ce mercredi 30 juillet peu avant 9h...

Le drame de Ghislenghien restera gravé, quelle que soit la forme de la commémoration annuelle, dans la mémoire collective athoise qui a perdu cinq de ses pompiers et un policier le vendredi 30 juillet peu avant 9h. Ce matin, peu avant 8h, les pompiers et policiers d'Ath ont marqué un moment de recueillement à la mémoire de leurs collègues et amis disparus lors du drame de Ghislenghien, le 30 juillet 2004.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 50 des 242 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?