CYCLISME - Tour de Wallonie

Van Asbroeck s’offre un succès

Van Asbroeck s’offre un succès

Tom Van Asbroeck a coiffé Gianni Meersman sur le fil et s’est offert une belle victoire sur ce TRW. BELGA

Suivi de près par Cannondale, ce jeune sprinter flamand a devancé Gianni Meersman, encore… deuxième de l’étape.

On prend les mêmes et on recommence: Gianni Meersman s’est encore classé deuxième de l’étape, tout en prenant neuf secondes de bonifications. Et un Wallonie-Bruxelles, Maxime Anciaux, a à nouveau intégré l’échappée matinale (avec Stijn Devolder, Jelle Wallays et le Liégeois Kevin Van Melsen, qui a pris le maillot de meilleur grimpeur). Mais, comme depuis le début de ce Tour de Wallonie, c’est un nouveau vainqueur d’étape qui s’est joué du maillot jaune. Hier, à Waremme, c’est le Belge Tom Van Asbroeck qui s’est imposé, au sprint.

«C’était serré, mais j’ai pu remonter Meersman de justesse», détaille le coureur de Top Sport Vlaanderen. Un jeune prometteur, ancien médaillé de bronze du Mondial espoirs, qui est pisté par les plus grandes équipes. Belges et étrangères, comme Cannondale. «On a effectivement reçu de nombreuses propositions, confirme Tom Van Asbroeck, âgé de 24 ans. J’y suis attentif, tout en laissant mon manager gérer cela. Je vais prendre le temps avant de me décider. J’ai eu le temps de bien grandir chez Top Sport Vlaanderen durant trois saisons. Et je veux me retrouver dans une équipe qui me permette de continuer à progresser.»

Hier, il a remporté sa troisième victoire de l’année, après le GP de Chôlet et la kermesse de Ninove. « Tout me réussit, cette année, poursuit celui qui s’est classé sixième de Gand-Wevelgem au printemps. J’aime les sprints au terme de courses dures, comme c’était le cas sur cette étape, mais je ne sais pas encore dans quel domaine je vais me spécialiser: les sprints ou les classiques. Il faudra que je fasse un choix.»

Ce mercredi, entre Malmedy et Ans, le classement final va définitivement se jouer, avec un final comparable à celui de Liège-Bastogne-Liège. «J’ai une belle avance grâce à toutes les bonifications que j’ai prises sur cette course, évoque le leader Gianni Meersman. Ce n’est pas gagné, car il y a de meilleurs grimpeurs que moi, mais j’ai confiance, surtout que je peux m’appuyer sur une solide équipe.» Et il aimerait enfin gagner quelque chose sur ce Tour de Wallonie…