Le poids des photos

Ce que ça raconte

Rebbeca n’est pas une parfaite petite ménagère. Elle en est plutôt l’antithèse: depuis plusieurs années, cette Française est l’une des plus grandes photographes de guerre. Aussi, lorsqu’elle est grièvement blessée au cours d’un énième reportage en Afghanistan, son mari la met devant un choix: ou elle change de métier, ou elle quitte la petite maison norvégienne où elle a emménagé avec son petit mari norvégien pour y fonder une famille. Sacré dilemme.

Ce qu’on en pense

Rebbeca hésite, Rebbeca choisit, Rebbeca hésite encore, craque, puis se ravise. Pendant presque deux heures, le film du Norvégien Erik Poppe tangue au rythme des atermoiements de son héroïne. Et même quand Juliette Binoche (peut-être un peu vieille pour le rôle, soit dit en passant) tente de nous attendrir avec ses yeux de biche, ça finit par lasser. Reste une entame ardente, et quelques beaux moments en suspension.

Drame d’Erik Poppe. Avec Nikolaj Coster-Waldau et Juliette Binoche. Durée: 1h57.