POLITIQUE -

Le patron des brasseurs belges Sven Gatz retourne à la politique

Le patron des brasseurs belges Sven Gatz retourne à la politique

Sven Gatz a prêté serment. Belga

Petite surprise à l’Open VLD: le Bruxellois Sven Gatz, qui représentait les brasseurs belges depuis trois ans, devient Ministre de la Culture au Gouvernement flamand.

Trois ans après avoir quitté la politique pour devenir directeur de l’Union des Brasseurs belges, Sven Gatz fait un retour remarqué en devenant l’un des deux ministres Open Vld du gouvernement flamand. Le Bruxellois de 47 ans sera ministre de la Culture, des Médias, de la Jeunesse et des Affaires bruxelloises.

Sven Gatz a débuté sa carrière politique en 1988 au sein des jeunes de la Volksunie. Il a ensuite soutenu l’alliance VU de Bert Anciaux, ID21, avant de rejoindre Spirit en 2001 et plus tard le VLD.

Conseiller à Jette

Il a mené une longue carrière en tant que parlementaire, d’abord au parlement bruxellois puis au parlement flamand, où il fut chef de groupe des libéraux de 2007 à 2011.

En avril 2011, il a annoncé son intention de quitter son mandat de parlementaire pour devenir directeur de l’Union des Brasseurs belges. Il est cependant resté politiquement actif en tant que conseiller communal à Jette.

L’adieu à la politique régionale n’aura donc pas été définitif. Sa désignation par l’Open Vld est une petite surprise, même si son nom figurait sur la liste des ministrables.

«Je n'aurais pas rêvé mieux»

Le nouveau ministre flamand de la Culture, des Médias, de la Jeunesse et des Affaires bruxelloises, Sven Gatz (Open Vld), désigné jeudi soir par l'Open Vld, s'est réjoui vendredi matin des compétences qui lui ont été accordées pour son retour en politique, après avoir dirigé durant trois ans l'Union des Brasseurs belges.

"C'est la prérogative de la présidente (du parti, Gwendolyn Rutte) de choisir les ministres, je n'ai aucune prise là dessus. Mais si j'avais moi-même pu choisir, je n'aurais pu rêver d'un plus beau portefeuille. J'ai beaucoup d'affinités avec ces domaines", a-t-il affirmé. Gatz, 47 ans, a aussi fait part de son étonnement d'avoir été choisi pour faire partie du gouvernement flamand dirigé par Geert Bourgeois (N-VA), trois ans après avoir quitté la politique pour rejoindre le secteur privé.

"Non, je ne le fais pas à contre-coeur, au contraire, plein d'allant", a-t-il assuré. Interrogé sur des déclarations datant de 2001 lorsqu'il avait affirmé rejeter le nationalisme flamand - après avoir été membre de la Volksunie et alors qu'il siégera désormais dans une équipe dominée par la N-VA - , le nouveau ministre a répondu qu'il "faut apprendre à coopérer". "Je l'ai appris lors de mon précédent passage au parlement flamand" (de 2007 à 2011 où il siégeait comme député Open Vld), a commenté Gatz.