BIEN-ÊTRE -

Et si les femmes arrêtaient de s’épiler?

Et si les femmes arrêtaient de s’épiler?

S’épiler les jambes, les aisselles et le maillot semble presque obligatoire pour les femmes. drubig-photo - Fotolia

Cet été, la tendance est au naturel. De nombreuses femmes ont décidé de dire STOP aux longues séances d’épilation. Et elles l’assument.

Le saviez-vous? Cet été, les poils sont à la mode. Un sacré changement!

La chasse aux poils

Depuis plusieurs années, les femmes ont pris l’habitude de chasser, couper ou arracher leurs poils, jusqu’aux derniers. S’épiler (au minimum) les jambes, les aisselles et le maillot semblait jusqu’à aujourd’hui presque obligatoire. Surtout avec le retour du beau temps.

Interdiction de mettre une jupe avec des poils aux pattes ou un débardeur sans s’être rasé les aisselles! Bonjour les longues séances d’épilation qui s’apparentent parfois à des séances de torture. (Si, si, ça peut faire mal vous savez!)

Elles boycottent l’épilation et l’assument

Mais le règne de l’épilation est peut-être en train de toucher à sa fin. Car, cet été, la tendance est au naturel.

De nombreuses femmes ont décidé de jeter l’éponge mais aussi les rasoirs, bandes de cire et autres épilateurs. Finies donc les séances d’épilation chez l’esthéticienne. Elles disent STOP à la pression sociale qui leur impose d’éliminer leur pilosité pour être reconnues comme des êtres féminins. Et elles l’assument.

Pour preuves, la présence de nombreux clichés de filles récalcitrantes au rasoir sur internet. Des blogs regroupant des photos de jambes et d’aisselles poilues venues du monde entier ont même vu le jour. Comme par exemple « Very Hairy Legs » (Jambes Très Poilues). Leur but: remettre en question les canons de beauté imposés et apprendre à aimer son corps tel qu’il est sans y toucher.

Les stars, précurceuses de la pilosité féminine

Si la tendance commence à prendre de l’ampleur, plusieurs stars y avaient déjà succombé. Julia Roberts, Gwyneth Paltrow et Cameron Diaz, par exemple, se sont déjà ouvertement montrées pour ce retour au naturel.

En mars dernier, Madonna avait publié une photo de ses aisselles poilues sur son compte Instragram en écrivant «Les longs poils… Je m’en fous! #artpourlaliberté #cœurrebelle #révolutiondelamour».

Cette photo avait suscité de nombreux commentaires incendiaires, confirmant, s’il le fallait, l’obligation sociale qu'ont les femmes de s’épiler.

Des poils utiles

Qu’on choisisse de les garder ou de les faire disparaître, il faut tout de même savoir que les poils ne poussent pas sans utilité.

Ils servent à nous protéger des agressions extérieures, des chocs et des frottements. De plus, les poils aident à contrôler la transpiration de notre corps et font partie intégrante de notre système sensoriel.

Faut-il les laisser pousser ou les couper? Le débat fait rage. Et vous? Seriez-vous prêtes à ranger votre matériel d’épilation au placard?