BELGIQUE -

Joëlle Milquet devient ministre de l’Enseignement à la Fédération, André Antoine sera président du Parlement

Joëlle Milquet devient ministre de l’Enseignement à la Fédération, André Antoine sera président du Parlement

Illustration BELGA

Joëlle Milquet devient ministre de l’Enseignement à la Fédération, Wathelet la remplacera. André Antoine sera président du Parlement wallon.

Le cdH a présenté lundi les ministres issus de ses rangs qui siégeront dans les gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le président, Benoît Lutgen, a réservé une surprise de taille. Joëlle Milquet quitte l'exécutif fédéral pour devenir vice-présidente du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et reprendre les compétences de l'enseignement obligatoire, des bâtiments scolaires, de la petite enfance et de la culture.
Melchior Wathelet remplacera Mme Milquet au poste de vice-premier ministre et de ministre de l'Intérieur, tandis que Catherine Fonck reprendra les compétences de M. Wathelet, soit l'environnement, l'énergie, la mobilité et les réformes institutionnelles.
"Nous avions fait du pacte d'excellence pour l'école la priorité des priorités, et cette priorité se retrouvera au coeur des politiques des deux entités. Et puis, l'on entend toujours certains dire que plutôt que d'engager des policiers, il faudrait engager des enseignants. Je me suis occupé des conséquences avec la police. Maintenant, il est temps de s'investir dans l'amont, c'est-à-dire toutes les politiques pour éviter que nos jeunes soient dans le chômage, la violence ou le racisme", a-t-elle expliqué.
Maxime Prévot sera quant à lui vice-président du gouvernement wallon, en charge des travaux publics, de la sécurité routière, de l'action sociale, des allocations familiales, de l'égalité des chances, des zones d'activité économique et du patrimoine. Au cours de la campagne électorale, il avait affirmé qu'il ne quitterait pas le maïorat de Namur qu'il a décroché en 2012. Il restera donc bourgmestre de la capitale wallonne et déléguera l'exercice de ses fonctions maïorales à l'échevine Anne Barzin (MR) sur le modèle déjà éprouvé à Tournai et Thuin par Rudy Demotte et Paul Furlan.
Le Luxembourgeois René Collin sera quant à lui ministre de l'Agriculture et du Tourisme en Wallonie et des Sports à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Carlo Di Antonio exercera les compétences de l'environnement, du bien-être animal, de l'aménagement du territoire, de la mobilité et des aéroports.
Céline Fremault sera en charge des politique familiales, dont les allocations familiales, au sein de la Commission communautaire commune et de la Commission communautaire française à Bruxelles, ainsi que de l'aide aux personnes, de la lutte contre la pauvreté et de la politique des personnes handicapées.
Vice-président du gouvernement wallon depuis 2004, André Antoine occupera désormais le perchoir du parlement wallon et collaborera avec Benoît Lutgen pour coordonner la mise en oeuvre des déclarations de politique régionale et communautaire.
Marie-Martine Schyns, qui avait remplacé Marie-Dominique Simonet à l'Enseignement pendant la dernière année de la législature, ne rempilera finalement pas dans un exécutif. Elle sera chef de groupe au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Dimitri Fourny en fera de même au parlement wallon.