France

Des rugbymen français, cibles d'un violent guet-apens

De retour à leur hôtel à Millau, trois joueurs du club de Clermont ont été agressés au sabre et à la machette notamment. Le manager de Clermont est revenu hier soir sur ce guet-apens qui aurait pu être plus grave.

+ Toutes les infos sport de l'Avenir sur notre page Facebook

Les faits se sont déroulés dans la nuit de samedi à dimanche. Alors qu'un groupe de rugbymen clermontois, évoluant dans le Top 14 en France, regagnait son hôtel à pied, une dizaine d'indvidus, débarqués en scooter, les ont agressés à coups d'armes blanches, sabres et machettes entre autres. Parmi les joueurs, Julien Pierre, Benjamin Rougerie et Aurélien Kayser ont été hospitalisés. Julien Pierre est le plus atteint. Le joueur souffre de blessures profondes au niveau des hanches et pourrait être opéré. Tous trois ont souligné que sans l'aide de leurs coéquipiers, cela aurait pu être beaucoup plus grave.

Sous le choc, le club a exprimé son indignation et entend apporter tout son soutien aux autorités locales afin que l'enquête puisse faire la lumière sur les auteurs et les raisons de l'agression. 

Invité par téléphone de l'émission Stade 2 hier soir sur France 2, le manager du club, Jean-Marc Lhermet, a d'abord tenu à donner des nouvelles, plutôt rassurantes, sur l'état de santé de ses joueurs. 

Avant d'exprimer son indignation face à l'acte commis. «C’est absolument inadmissible de se retrouver face à des individus armés et aussi dangereux. Les joueurs blessés et le club vont porter plainte pour trouver les coupables et qu'ils soient punis à la hauteur de leurs agressions.»