POLITIQUE -

Wallonie : Écolo « prend acte » mais avec « vigilance et perplexité » de l’accord PS-cdH

Wallonie : Écolo « prend acte » mais avec « vigilance et perplexité » de l’accord PS-cdH

Les Verts s’étonnent de l’absence de perspectives concrètes en matière de financement et de calendrier. EdA - Jacques Duchateau

Écolo s’est contenté vendredi soir de «prendre acte», mais avec «vigilance et perplexité», des déclarations politiques faites par le PS et le cdH après la publication de leurs programmes de gouvernements wallon et communautaire.

Le parti écologiste francophone indique dans un communiqué qu’il entend analyser ces nouveaux accords au regard des défis à relever, avec une attention particulière aux citoyens qui devront y contribuer et qu’il «jugera sur pièce» les accords de majorité en Région wallonne et en Fédération Wallonie-Bruxelles.

«Car les Wallons et Wallonnes et plus largement les francophones (et notamment les enseignants), se souviennent d’anciennes recettes très amères des partenaires de l’Orange sanguine», ont souligné la coprésidente des Verts, Emily Hoyos, le chef de groupe au parlement wallon, Stéphane Hazée, et son homologue au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Matthieu Daele.

«Si, en première approche, plusieurs mesures annoncées peuvent apparaître positives et s’inscrivent dans une certaine continuité, d’autres propositions, de même qu’une série d’engagements manquants, sont beaucoup plus problématiques», note Écolo.

Le parti s’étonne ainsi de l’absence de perspectives concrètes en matière de financement et de calendrier et juge «inquiétant» le brouillard qui entoure les années 2014 à 2016.

Les Verts se demandent encore si l’enseignement, qui ne doit pas être une variable d’ajustement budgétaire, sera réellement préservé.

Nos dernières videos