POLITIQUE -

Wallonie : le PTB dénonce une « austérité en entrée, en plat principal et au dessert »

Wallonie : le PTB dénonce une « austérité en entrée, en plat principal et au dessert »

«Pendant deux ans, il n’y aura qu’économies et coupes sombres», selon le député Frédéric Gillot. EdA - Jacques Duchateau

Le PTB a dénoncé vendredi soir l’austérité généralisée annoncée selon lui par le PS et le cdH dans leurs programmes de gouvernement wallon.

«L’annonce de politique régionale présentée par le PS et le cdH nous reste en travers de la gorge», indique le parti d’extrême gauche dans un communiqué en dénonçant une «austérité en entrée, en plat principal et au dessert».

«Pendant deux ans, il n’y aura qu’économies et coupes sombres. Après, on verra», ajoute le PTB, parlant de «chemin, sans issue», dans lequel les deux partis de la future coalition à Namur vont conduire la Wallonie, selon le député Frédéric Gillot.

Le PTB accuse aussi le nouveau gouvernement de «détruire l’emploi dans le secteur public par le non-remplacement de quatre fonctionnaires sur cinq au nom de l’austérité».

Le parti d’opposition dénonce enfin le double impact qu’aura la moindre déductibilité des titres services: «un, sur l’emploi de ce secteur, deux, sur le pouvoir d’achat des utilisateurs».

«Je suis particulièrement déçu du manque d’ambition dans la politique de création d’emplois qui nous est soumise aujourd’hui, surtout pour ce qui est du secteur industriel», a souligné M. Gillot.

Selon le PTB, l’organisation d’un test à la fin du secondaire est une mesure d’exclusion sociale alors que l’enseignement francophone est «parmi les plus inégalitaires».

Nos dernières videos