DOUR -

Un jeune festivalier de Dour retrouvé mort

Un jeune festivalier de Dour retrouvé mort

BELGA

Un jeune Français de 25 ans a été retrouvé inanimé devant sa tente vendredi matin au festival de Dour. La cause de la mort n’a pas été officiellement communiquée.

Le festival de Dour est en deuil. Un jeune homme de 25 ans a été retrouvé mort devant sa tente ce vendredi en fin de matinée.

Les services de secours ont été rapidement prévenus mais ils n’ont rien pu faire, a indiqué Damien Dufrasne, organisateur du festival, lors d’un point presse.

Périmètre de sécurité et instruction ouverte

La victime est un Français qui s’était déplacé avec sa sœur et des amis. Un périmètre de sécurité a été établi autour de la tente du festivalier et le parquet de Mons a ouvert une instruction.

La programmation du festival ne sera pas altérée, a précisé Damien Dufrasne, mais la direction tient à exprimer sa profonde tristesse et ses condoléances à la famille du jeune homme décédé.

«Il y a 35.000 campeurs au Dour Music Festival. C’est une grande ville, en somme, où il peut se passer n’importe quoi pendant 4 jours », a ponctué Dufrasne, sans autre commentaire.

Une overdose soupçonnée

La cause de la mort n’a pas été officiellement communiquée.

Mais selon plusieurs médias, l’arrêt cardiaque du jeune homme aurait été causé par la consommation d’une drogue très puissante appelée «Superman ». Cette drogue aurait d’ailleurs déjà suscité l’intubation en urgence de plusieurs festivaliers.

C’est la première fois que le festival de Dour connaît un tel drame. En 2006, un festivalier avait trouvé la mort mais c’était lors d’une chute dans une carrière, à proximité du site du festival.

Le décès n'est pas dû à une intervention externe

La mort du jeune homme, vendredi au Festival de Dour, n'est pas due à une intervention externe, a indiqué le parquet de Mons. L'autopsie doit déterminer l'heure et les causes exactes du décès.

La mort du festivalier, actée vendredi à 12h15, n'est pas due à des coups et blessures, selon François Demoulin, porte-parole du parquet de Mons. Le corps du jeune homme de 25 ans, d'origine normande, a été découvert, selon les autorités douroises, par ses proches -sa soeur et ses amis- près de sa tente vendredi dans la matinée au coeur du camping du Festival de Dour.

"Nous n'excluons toutefois aucune autre hypothèse, tout en privilégiant dans un premier temps la thèse de la consommation excessive de stupéfiants. L'autopsie du corps doit servir à déterminer l'heure exacte de la mort, entre jeudi soir et vendredi matin, de même que les raisons du décès. Il est en tout cas trop tôt pour faire un quelconque lien entre le décès et une quelconque circulation d'un produit stupéfiant sur le site du festival de Dour".

Le parquet de Mons a par ailleurs insisté sur le danger de la consommation de stupéfiants, interdite sur le territoire belge, et d'alcool, combinée à la chaleur.


Nos dernières videos