Dès le 14 novembre, il ne sera plus nécessaire d’aller en Dordogne pour pénétrer dans la grotte de Lascaux. Le Musée du Cinquantenaire à Bruxelles accueillera en effet l’exposition internationale «Lascaux» pour quatre mois à l’automne.

La pièce maîtresse de l’exposition est sans conteste le fac-similé des parties de la Nef et du Puits, deux endroits de la grotte jusqu’alors très peu connus du grand public, puisqu’absents de la reconstitution de la grotte à Montignac. La véritable grotte, classée patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, est en effet fermée au public depuis 1963.

En rentrant dans la structure, les visiteurs auront la sensation, grâce à un travail d’orfèvre et l’aide d’une scénographie réfléchie, d’être au cœur de la grotte. Conçus à l’aide des mêmes techniques et matériaux que ceux utilisés par les hommes de Cro-Magnon, «les panneaux représentent à l’identique la grotte telle qu’elle est aujourd’hui, 20 000 ans après son occupation, et non comme elle était probablement à l’époque», précise Bernard Cazeau président du Conseil général de la Dordogne. Les curieux pourront également admirer la grotte dans son ensemble grâce à une maquette à l’échelle 1/10e , en apprendre davantage sur la vie des Homo sapiens via des écrans tactiles, découvrir le travail des archéologues et des historiens, etc.

Déjà admirée par les habitants de Bordeaux, Chicago, Houston et Montreal, l’exposition s’installera au Cinquantenaire avant de partir pour Tokyo en 2016.


Nos dernières videos