FESTIVAL -

Tomorrowland: les perles de ce samedi

Tomorrowland: les perles de ce samedi

Une seule contrainte apparaît rapidement en voyant le programme… sans don d’ubiquité, il ne sera pas possible de voir tout le monde. Belga

Après une copieuse mise en bouche hier, le plat de résistance de ce samedi s’annonce encore plus imposant. Une seule contrainte apparaît rapidement en voyant le programme… sans don d’ubiquité, il ne sera pas possible de voir tout le monde. Frustration due à la richesse du line up.

En début de journée, un passage par la scène Full On s’impose. Dès 12h30, Jochen Miller, un disciple des «legends of Trance» que sont Armin Van Buuren et Markus Schulz prévoit d'envoyer un florilège de mélodies à la tronche des milliers de clubbers déjà présents. Une bonne entrée en matière avant de se diriger vers la V-Session où l’electro-dance de D-Wayne s'enclenche à 13h30. Il prépare le terrain pour Dannic, révélé ses derniers temps par sa house modulable, comme chacun doit l’être. A 21h, alors que Sander Van Doorn s’échauffe avant son entrée à la V-Session, Ferry Corsten prend ses quartiers au Full On. Très attendu, son remix de «Why does my heart feel so bad» de Moby reste dans beaucoup de mémoires.

Le label Bonzai etst aussi de la partie avec ses bons vieux sons indémodables. Nico Parisi balance la sauce en premier avant de laisser la place à Yves Deruyter et ses beats travaillés à l’hardtrance.

Ambiance plus «tech-minimal» sur la scène Ketaloco où la légende quinquagénaire Jeff Mills va assurer comme toujours en bon pionnier de la musique techno. Il devance Ben Klock et Chris Liebing.

Le programme du mainstage s’animera rapidement avec Sunnery James et Ryan Marciano en ouverture. Deorro, présent sur le Dim-Mak la veille s'aprête à goûter à la bute juste avant que Dyro n’assure. Les feux d’artifices et les effets pyrotechniques accompagneront en soirée les performances d’Afrokjack, Netsky, Alesso et les deux représentants du renouvellement: Tïesto, le vieux lion et Hardwell, le jeune tigre en découdront pour l’apothéose…

Nos dernières videos