La magie dans le sang

(c) Benoit Bouchez

Si l’on vous dit «Carlos Vaquera», vous pensez «magicien». Mais l’homme a plus d’une corde à son arc. Il est aussi animateur TV, parolier, comédien, coach… Bref, un touche-à-tout qui se fait plaisir.

Né dans la province de León, en Espagne, Carlos Vaquera est arrivé en Belgique à l’âge d’un an.

Pourquoi vos parents ont-ils émigré?

Mon papa, qui travaillait dans l’armée de l’air, a fui le régime franquiste. On s’est installé à Forest, puis à Woluwe-Saint-Lambert, où j’ai suivi mes humanités.

Comment êtes-vous devenu magicien?

À 17 ans, j’ai rencontré un copain, dont le frère était magicien amateur. Il m’a montré des trucs qui m’ont rendu dingue! Je me suis acheté un manuel Payot, je l’ai lu pendant deux mois et lui ai ensuite montré ce que j’avais appris. Il m’a alors emmené au Greenwich, où se produisaient des magiciens. À 18 ans, j’ai toutefois entamé des études pour devenir prof de gym. Alors qu’il me restait un an, le metteur en scène Bernard De Coster m’a engagé comme comédien magicien. Par la suite, je suis devenu le premier professionnel à vivre exclusivement de la magie de proximité en Belgique.

Outre la magie, vous vous illustrez dans d’autres domaines…

Je donne des formations et des conférences-spectacles sur la communication non verbale et les techniques d’influence. Je travaille sur la gestion du stress et des conflits, et la confiance en soi. J’ai aussi été animateur d’émissions TV et membre du jury de «Belgium’s got talent». Et je pratique les arts martiaux et le Silat defence system de Frédéric Mastro. Il s’agit d’une méthode de self-défense. J’ai beaucoup de chance, car tout ce que j’ai imaginé, je l’ai réalisé. Nous avons tous des capacités en nous extraordinaires, mais des pensées limitantes. On s’empêche d’exploiter nos sens. La richesse, c’est d’aller dans plein d’endroits différents.

Vous voyagez beaucoup, justement. Où se situe votre port d’attache?

Je viens de m’installer à Braine-le-Château. C’est une maison proche du ring et de tout, où je peux faire mes exercices matinaux dehors, sans vis-à-vis. C’est un lieu paisible, sans être loin de la ville.