TRANSPORT -

Plus de vols pour plus d’emplois à Brussels Airport?

Plus de vols pour plus d’emplois à Brussels Airport?

(Illustration Reporters)

Augmenter le nombre de vols pour doper l’emploi à Brussels Airport. Voilà l’idée du CEO de l’aéroport de Zaventem. Qui s’inquiète des restrictions liées aux normes de bruit.

Arnaud Feist, le CEO de Brussels Airport, plaide pour un développement de l’activité de l’aéroport dans un mémorandum envoyé aux négociateurs fédéraux et régionaux. Il estime que quelque 10.000 emplois pourraient ainsi être créés en dix ans, rapporte L’Echo samedi.

+ LIRE AUSSI | La DCA d’Onkelinx dégomme le Plan Wathelet

Brussels Airport génère actuellement 60.000 emplois, directs et indirects. Le patron de l’aéroport estime que 10.000 personnes supplémentaires pourraient encore être embauchées dans les dix prochaines années. Pour ce faire, il veut porter le nombre de mouvements par heure de 74 à 80 et relever le plafond des 16.000 slots de nuit par an.

Arnaud Feist s’oppose à de nouvelles restrictions, notamment concernant les vols de nuit, qui auraient un caractère «économiquement fatal». Il met par ailleurs en garde les décideurs politiques qui seraient tentés de délocaliser une partie des vols vers des sites régionaux. «Les activités de fret qui seraient découragées à Brussels Airport ne seraient pas transférées vers des aéroports régionaux belges, mais seraient au contraire perdues pour toute la Belgique», estime-t-il.