STANDARD

de Sart et le Standard, c’est fini

de Sart et le Standard, c’est fini

Jean-François de Sart était arrivé au Standard en février 2010, comme T2. Il a ensuite occupé les fonctions de directeur de l’académie et de directeur sportif. BELGA

Présent au club depuis 2010, Jean-François de Sart n’a pas trouvé d’accord avec Roland Duchâtelet pour prolonger son contrat de directeur sportif rouche.

La nouvelle d’une prolongation de contrat tardait à tomber, faisant comprendre que l’accord était plus difficile que prévu à obtenir. Un communiqué du club est finalement tombé hier: Jean-François de Sart n’est plus le directeur sportif du Standard. Le Liégeois, qui occupait ce poste depuis le début de l’ère Duchâtelet, en 2011, était en fin de contrat. Le président rouche ne l’a pas prolongé, faute d’un accord. Les négociations n’ont pas échoppé sur un montant ni sur le rôle de l’intéressé, mais sur une clause liée à son statut au sein du club. « Un peu déçu», Jean-François de Sart n’a pas souhaité faire de commentaire et a préféré s’en «tenir au communiqué publié par le Standard». Hier, via son site internet, le club liégeois a tenu à le «remercier vivement pour l’ensemble des services qu’il a rendu au club durant toutes ces années », comme c’est de bonne guerre.

Samedi, en marge du match amical des Rouches à Tongres (voir ci-dessous), Jean-François de Sart avait plaisanté sur le sujet, répondant qu’il pourrait être «au chômage lundi ». Il pourra se relancer ailleurs dans le monde du foot voire retourner à sa profession de banquier.

C’est une surprise, puisque Roland Duchâtelet avait annoncé il y a quelques jours qu’un accord était proche. À part ce détail contractuel, les deux parties étaient prêtes à prolonger l’aventure. Si Jean-François de Sart a parfois été décrié par les supporters, et si Roland Duchâtelet s’était déjà interrogé sur son maintien, le président du Standard n’avait pas à se plaindre d’un directeur sportif qui ne remettait pas en cause la place prise par Roland Duchâtelet et l’agent Dudu Dahan dans les choix sportifs rouches.

Maintenant, reste à voir qui succédera à celui qui a également occupé le poste de directeur de l’académie et d’adjoint de Dominique D’Onofrio. Roland Duchâtelet va-t-il le remplacer «poste pour poste» ou faire appel à un conseiller qui aurait un regard sur l’ensemble des clubs de sa galaxie?