FOOTBALL - MONDIAL 2014

Devillage à Rio: «On attendait un peu plus de respect de la fédé» (Vidéo)

Ils s'appellent Geoffrey, Cédric, Simon. Ils sont installés au Devillage, le village des supporters belges à Rio de Janeiro, depuis quelques jours. On les a croisé mardi à Belo Horizonte avant le match des Diables contre l'Algérie. Ils racontent leur expérience.

Le fameux "Devillage" initié par l'Union belge de football connaît quelques ratés. Certains déboursent plus de 4.000 euros pour leur séjour. Mais ils ont dû déchanter sur place. Problèmes d'eau chaude, d'hygiène, risques d'électrocution,...

Au-delà de la "catastrophe au niveau sanitaire", ces supporters croisés à Belo Horizonte ajoutent la piètre qualité de la nourriture: "Au petit-déjeuner, on a droit à des sandwiches durs. On attendait un peu plus de respect de la fédé vu les sacrifices qu’on a fait pour se payer ces vacances. Autant sur le marketing, ils savent très bien préparer les choses, autant au niveau de l’organisation, on aurait aimé plus d’anticipation."

+ A Rio, c'est l'enfer au Devillage: d'autres témoignages et les explications de la fédération à lire ici et dans L’Avenir de ce vendredi, sur tablette iPad ou Android et sur PC