HUMEUR

Mondial : le Belge est un supporter... de la victoire

Mondial : le Belge est un supporter... de la victoire

Belga

Si Belgique-Algérie aura permis de savourer la première victoire des Diables rouges en Coupe du monde depuis plus de 12 ans, il aura permis de vérifier que les supporters belges sont avant tout des supporters de la victoire.

« Tous ensemble ! Tous ensemble ! » Cette rengaine, tous les supporters des Diables rouges la connaissent par cœur. Plus qu’un chant, il s’agit pour beaucoup d’un hymne à la gloire de l’unité belge, métaphore de ce lien qui soude les hommes de Marc Wilmots et leur public depuis plusieurs mois. Et pourtant, de solidarité, il n’en a pas été réellement question lors de Belgique-Algérie.

Car si le pays a vibré (et klaxonné) lors des buts de Marouane Fellaini et Dries Mertens, combien de supporters n’ont pas critiqué cette même équipe belge lors des 60 premières minutes du match au lieu de les encourager. A Jan Vertonghen d’encaisser les pires noms d’oiseaux et à Marc Wilmots de se voir chambrer sur ses premiers choix tactiques.

Là où les Belges adorent se moquer de ces Français qui glorifient les Bleus après les avoir copieusement conspué pendant des mois, c’est à notre tour d’insulter ces Diables qu’on admirait il y a peu encore. Comme s’il leur était interdit d’avoir la trouille pour leur premier match en Coupe du monde. Comme si la sélection nationale ne pouvait pas s’incliner face à la meilleure équipe africaine au ranking FIFA.

Non, hier mardi soir, il n’y avait finalement que très peu de vrais fans qui scandaient le nom de Vertonghen ou de Chadli durant la première mi-temps. Oui, le Belge, sans un peu trop excessif dans sa passion pour le ballon rond, est bel et bien un supporter de la victoire. Heureusement pour la morale, l’humeur de ces mêmes supporters s’inverse aussi vite que le score d’un Belgique-Algérie après la montée au jeu de Fellaini et Mertens.